Déjà 80% d’utilisateurs!

Passager_001La mise en circulation de Metrocard, qui a débuté en Novembre dernier, tient toutes ses promesses: en 8 mois son utilisation a atteint 80% ce qui dépasse l’objectif de la première année qui était de 75%. Huit personnes sur dix utilisent désormais la Metrocard et il semble bien que le niveau final n’ait pas encore été atteint.

Cette pénétration est remarquable à plusieurs titres. Tout d’abord AdelaideMetro ne s’est pas lancé dans une campagne de publicité onéreuse  dans les journaux, et sur les chaînes de radio ou de télévision, les indications ont été données sur uTube avec une série de petits films. Quelques véhicules (tram et bus) ont été habillés aux couleurs Metrocard pour informer les usager que la carte était désormais disponible. Point remarquable, on a forcé personne, les billets multi-voyage auxquels les passagers étaient attachés depuis plus de 25 ans sont restés disponibles jusqu’à tout récemment. Les seules apparitions de la Metrocard à la télévision ou à la radio ont été consacrées à des annonces de la Ministre des Transport Mme Chloé FOX faisant un point régulier sur l’avancement du projet permettant à tout à chacun de suivre au plus près l’évolution du projet. Fait notable, la Ministre n’a jamais eu besoin de revenir sur ses annonces: tout s’est toujours déroulé comme prévu.

Machines de vente à la gare centrale d'ADELAIDE

Machines de vente à la gare centrale d’ADELAIDE

La vente des billets multi-voyage a été arrêtée le mois dernier et les stocks des passagers vont s’épuiser naturellement. Ils représentent encore quelque 4% des voyages et on peut donc légitiment espérer que la Metrocard atteigne 85% d’utilisateurs. Si tel est le cas on pourra parler d’une pénétration record, 20% d’utilisateurs occasionnels étant considéré comme une sorte de plancher dans de très nombreux réseau. Il est bon de rappeler que le taux de passagers occasionnels à Adelaide était de 26% avant l’introduction du nouveau système.

Pourquoi un tel engouement?

N’ayant pas procéder à une étude détaillée je me garderai bien de tirer des conclusions. Néanmoins ce qui suit est une liste de points qui, sans aucun doute, ont joués une part significative dans la montée en puissance de la Metrocard.

  • le nouveau système répond à l’attente des usagers et leur permet d’accéder au meilleur tarif dès une dépense de $5,00 alors qu’il fallait dépenser plus de $30,00 auparavant pour les catégories plein tarif,
  • il n’y a eu aucune “souffrance” liée à l’introduction du système, l’expression “sans coutures” s’applique parfaitement ici,
  • tous les reportages des média ont été favorables: pas d’information pouvant semer le doute dans l’esprit des usagers, au contraire,
  • le groupe pilote (6000 puis 10000 usagers) a permis de vérifier et d’ajuster avant de généraliser,
  • les usagers n’ont pas eu à s’adapter, les matériels mis en place ont dans un premier temps remplacer les anciens, les billets sont restés les mêmes jusqu’à l’introduction de Metrocard. Néanmoins, les nouveaux matériels laissant supposer que quelque chose de nouveau allait venir complémenter l’existant on sans doute joués un rôle de teaser.
  • la fiabilité de l’ensemble étant remarquable, la confiance des usagers ne fait que croître,
  • l’exploitant a su développer un très bon esprit d’équipe entre les techniciens et les employés en face du Client . Ceci permet  de fournir explications pertinentes au peu d’usagers victimes de dysfonctionnement,
  • le système permettant de faire évoluer facilement les produits tarifaires, l’annonce de nouvelles façons d’utiliser le transport public vont voir le jour dans un avenir proche et permettre d’entretenir l’adhésion des usagers existants et d’en conquérir de nouveaux

 

 

This entry was posted in Billettique. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *